Les méthodes barrières de contraception

Comme nous l'avons mentionné, ce sont toutes celles qui s'interposent entre la rencontre du spermatozoïde et de l'ovule. Ceci peut être obtenu, soit par des produits chimiques ou par une barrière physique. Les agents chimiques sont constitués par les spermicides vaginaux qui sont présents sous forme de gelée, de mousse, de crème, en ovules, en aérosol ou en tablettes moussantes. Les deux produits les plus utilisés au Canada sont le Nonoxynol-9 ou le Chlorure de Benzalkonium. Ils agissent de deux façons, soit en formant une barrière sur le col ou encore en immobilisant les spermatozoïdes qui, alors, ne peuvent pas monter dans le tractus génital de la femme. Ces agents sont disponibles sans prescription dans les pharmacies. Il est très important de bien lire les instructions propres à chacun. Utilisés seuls, ces agents n'ont pas une efficacité suffisante et sont plutôt utilisés comme méthode d'appoint avec les autres méthodes barrières. Le taux d'échec des méthodes barrières varie selon l'utilisation parfaite ou non de 1 % à 20 % de grossesses par an.

LE DIAPHRAGME

Le diaphragme est un dôme de caoutchouc (latex ou silicone) souple fixé sur un anneau plus ou moins flexible qui, lorsque introduit dans le vagin jusqu'à 6 heures avant les relations sexuelles, recouvre le col utérin, créant une barrière entre le sperme et le canal cervical. Le diaphragme doit être prescrit par un médecin qui aura auparavant fait un bon examen gynécologique pour déterminer si la femme est une bonne candidate à cette méthode et aussi la grandeur du diaphragme. Il faut toujours utiliser le diaphragme avec un spermicide tel que déjà décrit.

L'EPONGE CONTRACEPTIVE

Il existe maintenant sur le marché une éponge qui procure à la fois une barrière chimique et physique. Cette petite éponge, qui est facilement introduite dans le vagin, est imbibée d'un spermicide ce qui lui confère son efficacité.

LE CONDOM FEMININ

Le condom féminin est maintenant aussi disponible en pharmacie. Il est relativement efficace et permet une certaine protection contre les maladies transmises sexuellement. Il n'est pas encore très populaire au Québec parce que mal connu, mais une éducation devrait augmenter sa popularité. 

LE CONDOM MASCULIN

Celui-ci est connu depuis de très nombreuses années. Le seul rôle que le médecin ait à jouer dans son utilisation c'est de le recommander car, lorsque bien utilisé, c'est un contraceptif efficace qui aussi confère une protection contre les maladies transmises sexuellement. 

LA CAPE CERVICALE

La cape Ovès disponible sur Internet ou dans certaines cliniques de planification familiale est faite de silicone. Son mécanisme et son efficacité est la même que celle du diaphragme et nécessite l'utilisation concomitantes de spermicide. Une visite médicale est nécessaire pour déterminer le format (3 disponibles) adapté à notre col. Son efficacité est possiblement moindre chez les femmes ayant déjà accouché.

LA LIGATURE TUBAIRE PAR LAPAROSCOPIE

En cliquant sur l'image, vous verrez deux séquences vidéo démontrant la stérilisation tubaire par laparoscopie. Une première technique consiste à brûler les trompes à l'aide d'un courant électrique concentré et la seconde technique consiste à appliquer un clip fabriqué en titanium qui obstrue la trompe. Ces deux techniques sont les techniques de stérilisation féminine les plus fréquemment utilisées et elles représentent la deuxième méthode de contraception le plus populaire après la contraception hormonale (la pilule).


Vous remarquerez que ces belles images sont produites grâce à une petite caméra insérée par le nombril. Grâce à cette caméra, les deux trompes et les deux ovaires sont bien visualisés. Les ovaires sont les petites structures blanchâtres situées tout juste en dessous des trompes de chaque côté de l'utérus. Les parois molles au bas de l'écran représentent une partie de l'‘intestin.

LA LIGATURE TUBAIRE PAR HYSTÉROSCOPIE

Plus récente, cette technique consiste à obstruer les trompes par les voies naturelles, à travers le vagin et le col grâce à un petit applicateur déployé à l'intérieur de l'utérus. Diverses méthodes sont disponibles ou le seront dans un avenir rapproché. Cette technique a l'avantage de ne pas nécessiter d'incisions sur le ventre et en conséquence elle est encore plus sécuritaire et non douloureuse. L'inconvénient est sa diffusion limitée au Québec, de par les coûts de l'applicateur et de par la formation médicale additionnelle requise.

LE STÉRILET OU DISPOSITIF INTRA-UTÉRIN

Le stérilet est une forme de contraception très efficace et dont le taux de continuation est un des meilleurs. La raison est simple, c'est qu'il faut qu'il soit installé par un médecin de même qu'il faut un médecin pour le retirer. Cette contraception très efficace peut durer jusqu'à 10 ans selon le stérilet. Il est surtout recommandé chez les femmes qui ont eu déjà une grossesse et qui n'ont qu'un partenaire sexuel. Deux types de stérilets existent au Canada. L'un est recouvert de cuivre et l'autre contient un réservoir hormonal. Ce dernier contient de la progestérone et offrent d'autres avantages que la contraception. Il peut aussi contribuer à réduire les douleurs menstruelles et les saignements abondants.



Retour à la liste des sujets d'intérêt